15/05/2017

Eux chez nous...

Le domaine de Belle-Idée, lieu dédié depuis longtemps à la psychiatrie, va accueillir sur ses terres 367 migrants. Beau et généreux geste. Oui mais... Les  riverains et de manière plus large les habitants, des Trois-Chêne se posent  des questions. Regroupera-t-on des familles ou des célibataires? Que feront ces gens toute la journée dans un endroit certes bucolique, mais éloigné de tout centre villageois et commercial? Quelle école les enfants fréquenteront? Puisque le site est sur une ligne de bus, comment se passeront les transports parfois bondés lors des heures de pointe. Combien de temps durera cette occupation. Est-ce que la promiscuité Hôpital psychiatrique et personnes déplacées est judicieuse?. Bref, cela s'agite sous les calottes crâniennes. Er le sempiternel "pourquoi chez nous et pas chez les autres" refait régulièrement surface. L'accueil d'accord, on est généreux pardi, on veut contribuer au bonheur de la planète, mais sans en pâtir de la moindre façon.

Le scénario n'est pas nouveau. Hébergés sous l'Hôpital des Trois Chêne (ex-hôpital de gériatrie) des migrants ont causé quelques soucis aux infirmières lors du changement d'équipe de nuit. On n'en parle pas, car pas politiquement correct. Mais on sait bien que partout où il y a rassemblement humain, il y a des couacs. Tout le monde n'est pas beau et gentil. Elémentaire. Posons-nous la question à l'envers. Si on nous propulsait dans un pas étranger dont on ne connait ni la langue, ni les coutumes, comment nous comporterions-nous. N'y aurait-il pas aussi des moutons noirs parmi nous?

09:10 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.