10/08/2017

Les vraies urgences

Trop de cohue aux services d'urgences des hôpitaux... Ca on le savait pour l'avoir éprouvé ou en accompagnant un proche. Des heures d'attente, parfois insupportables, des employés surchargés qui, pourtant, accueillent avec attention chaque cas. C'est vrai qu'il ne faudrait pas se ruer à l'hôpital à la moindre douleur ou quand le nez coule... Mais derrière tous ces cas, il y a des "patients latents" qui, si ils ne souffrent pas vraiment, sont angoissés. Le week-end,les médecins traitants et les généralistes en particulier ferment  boutique et c'est bien normal. Sur les répondeurs, une voix calme vous donne les coordonnées des praticiens remplaçants et celles  des services d'urgence. Les remplaçants étant évidemment aussi absents que vos médecins attitrés, il ne vous reste que les urgences. Vous vous tâtez: "Non, je ne vais pas aller à l'hôpital pour "ça;...".Mais "ça" ne vous laisse pas tranquille, la douleur enfle, le mal de tête devient lancinant, la coupure saigne toujours abondamment, les intestins se trémoussent. Et puis, le soir arrive, l'heure avance. Vous ne supportez pas de passer la nuit dans cet état, alors qu'un passage aux urgences vous soulagera psychologiquement et physiquement. On vous gardera peut-être une nuit ( ou plus) en observation. La tension retombe, ça va mieux. Oui, mais tout ce processus prend du temps. Et qui sait, avec une nuit calme, vos symptômes auraient disparu.

On envisage un centre de triage pour détecter les vraies urgences de celles moins.... plus... Bref, on va peser votre ressenti pour affiner le diagnostic. C'est très bien, c'est une mesure capable de réduire les files d'attente et de soulager peut-être les médecins et le personnel urgentistes.

Mais une autre recommandation,totalement absurde, celle-là préconise, qu'il faut d'abord passer par le généraliste afin qu'il vous  délivre le sésame qui vous ouvrira la porte des urgences! C'est bien parce qu'il n'est pas disponible que vous avez recours à ce service. Alors, où est l'erreur?

08:02 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.