23/11/2017

L'automne fatigue

L'automne amène une certaine lassitude. Je sens une réelle fatigue ambiante et mes vertèbres couinent plus que d'habitude. Après un flamboyant été indien, les brumes et la froidure nous rattrapent. Normal, c'est de saison, mais la transition est sèche. De plus, il faudra encore patienter jusqu'au printemps pour retrouver douceur et clarté. Rien à faire d'autre que d'attendre sans trop se morfondre. La voiture a besoin de pneus neige. Il va falloir s'emmitoufler de bonnets, manteaux, gants fourrure et cache-nez... Non, tout de même, on n'est pas chez les Inuits.

Tout de même, il y a de belles compensations, à commencer par la Fête de l'Escalade, avec ses cortèges enluminés, Noël paré et empaqueté. Puis les petits gueuletons de fin d'année, tous meilleurs les uns que les autres. Et on continue par les Rois où sont sacrés les plus chanceux.

Et le printemps s'avance sur la pointe des pieds: modestes perce-neige, fières jonquilles et narcisses, peureux crocus et pour finir tulipes multicolores. Donc, il n'y a vraiment pas lieu de se lamenter. Mais quand le spleen vous enveloppe sans avertissement, mieux vaut oublier, si  possible, la saison et le temps morose. Comment? En sautant dans un bon livre, en se promenant sous les arbres dépouillés, avec une petite agape avec des amis. Et de manière générale avec tout ce que vous aimez faire. Prenez le temps et peut-être quelques vitamines. Bonne chance!

10:25 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.