10/12/2017

Coupable?

 Philippe Jaenada a reçu le prix Femina pour son roman " La Serpe" . Pour découvrir cet écrivain, j'ai lu "La petite femelle" , écrit auparavant. Un pavé de 721 pages... On hésite à le commencer: trop long, écriture dense, peu de dialogues! Un peu rédhibitoire certainement. Mais une fois lancée dans la découverte, car c'est bien de ça qu'il s'agit, c'est comme si on avait attrapé la grippe. On devient un peu fiévreux, avec des hauts, des bas, des accès  de découragement et des montées de températures irrésistibles. L'histoire retrace la chute de Pauline Dubuisson, une jeune femme très belle, calculatrice, arriviste, avec une indéniable frénésie de sexe, à commencer par les boches, avant d'arriver au jour fatal où elle tue son amant. Un jeune homme bien sous tout rapport. Les journaux en font leurs choux gras, les commissariats regorgent de rapports, contre-rapports, témoignages vrais et fausses vérités.

Alors dans cet énorme fatras, Philippe Jaenada suit Pauline et ses proches pas-à-pas à l'aide de documents toujours vérifiés. Il investigue avec une minutie quasi obsessionnelle et bienveillante le parcours incroyable de cette jeune femme, condamnée avant d'avoir été jugée. A-t-elle tué de sang froid, était-ce un acte prémédité. Elle a toujours affirmé qu'elle voulait se suicider et qu'un geste malheureux de son amant a fait se retrouner l'arme contre lui... Personne ne peut vraiment le savoir.

Tout se ligue contre elle. et c'est cette descente aux enfers qui est narrée par l'écrivain, avec des pointes d'humour, une autodérision toujours présente et des digressions bienvenues.

Je n'ai pas encore fini l'histoire, mais elle trop bien et écrite de manière trop originale pour que vous la loupiez.

Une écriture fluide, une reconstitution chirurgicale et un fait divers somme toute trivial en font un roman fort et marquant.

Philippe Jeanada a suivi un le même schéma pour " La Serpe" , un meurtre réel à coup de .... Qui est le vrai coupable?

 

 

11:53 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.