12/12/2017

Papier ou numérique

Il n'y aura finalement pas de guéguerre entre les livres imprimés et les éditions sur tablette numérique- C'est en tout cas ce que les professionnels affirment, libraires en tête. Et finalement, je suis  bien d'accord avec eux.

La tablette est pratique, elle peut contenir plusieurs titres, un avantage en voyage ou en vacances . On peut oublier le poids des mots dans les valises et se régaler de différents ouvrages sans vergogne. Mais en pleine lumière, sur la plage, sous un parasol ou au bord de la piscine, la lecture n'est pas toujours agréable. De plus  les dernières parutions, les prix Goncourt et annexes sortent avec pas mal délais.

D'accord l'exemplaire papier est lourd, surtout quand il s'agit de pavés, comme il en sort beaucoup ces temps-ci. Il encombre et appesantit les bagages. Mais rien ne vaut l'odeur du papier, son toucher et son maniement.

Vous allez en librairie, vous humez l'air du temps, déchiffrez les titres, reconnaissez un auteur au passage. Surtout vous pouvez prendre le livre pour le feuilleter (avec précaution) et le reposer. Puis vous passez au suivant. Ces opérations vous font déjà plaisir et vous donnent un avant goût du bonheur que vous aurez  lire.

Devant tant de tentations, vous êtes incertain, hésitant et vous faite appel au  libraire . Il vous oriente, répond à vos questions et vous recommande parfois tout autre chose, ce qui vous surprend. Mais il a bien compris vos envies et vos intérêts. Arrivé à la maison, vous vous félicitez de votre choix. En plus d'avoir acheté un bon bouquin, vous avez discuté, communiqué et, peut-être, débattu avec un professionnel passionnant. Vous retournerez avec enthousiasme dans ces rayons si pleins de tentation. Ce qui de toute évidence n'est pas la même démarche quand vous acquérez un livre d'un clic. Encore un truc, tout personnel. J'aime beaucoup lire au lit avant de m'endormir. Avec un livre sous la lumière de l'abat-jour, je me sens comme dans un cocon...Qui dit mieux?

09:56 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Je ne me réjouirais pas trop vite: Aux Etats-Unis, "pour le dernier trimestre 2010, Amazon.com a officiellement annoncé avoir vendu pour la première fois plus de livres numériques que de livres imprimés39. Les genres les plus populaires sont alors les romances et les romances érotiques40,41.

"Au premier trimestre 2012, les ventes de livres numériques dépassent en valeur les ventes de livres papier dans le pays42."

"Selon le Pew Internet & American Life project, 28 % des Américains ont lu au moins un livre numérique en 201343. Selon le même institut, 50 % des Américains possédaient une tablette numérique ou une liseuse en janvier 2014."

https://fr.wikipedia.org/wiki/Livre_num%C3%A9rique

Tant que le prix du livre numérique dépassera en Europe le tiers du prix d'un livre sur papier, les ventes d'e-books stagneront. Mais tout peut changer y compris la formule utopique consistant à une autorité "verte" de frapper d'une taxe l'achat d'e-books et de livres sur papier, selon leurs empreintes-carbone respectives.... Des videos sur youtube exhibant un ours solitaire à l'agonie sur son fragment résiduel de banquise fondante suffiront à légitimer une telle taxe "verte"...

Écrit par : Jacques-Andre WIDMER | 12/12/2017

Les commentaires sont fermés.