28/08/2018

Pauvres salades

D'accord, on mange peut-être trop de viande. Mais on ne "viole" pas les animaux, on les abat rapidement. On exploite le lait, la peau et tout le reste... Mais si on est anti-viande à ce point, il faudrait carrément  supprimer les vaches, les cochons, les chevaux, les moutons. Car d'une manière ou d'une autre, ils finiront par mourir! De leur belle mort? Pas sûr. Les veaux ne devraient pas plus boire au pis que le bébé téter le sein de sa mère. Là on ne parle pas d'exploitation, mais de "normalité". Bref on pourrait ergoter longtemps.

Et les salades? Je ne pas sûre qu'elles ne gémissent pas quand on les arrache et elles se lamentent encore sur les marchés. Mais le pire? Quand vous les assaisonnez, elles pleurent dans la sauce vinaigrée.

Et vos meubles en bois? L'arbre sanglote lorsque la scie du bûcheron entame sa peau, euh son écorce. Il fait un deuil douloureux quand on coupe ses branches, ses enfants chéris. Et dans votre salon, il se plaint encore en douceur de devoir habiter dans un endroit enfumé, qui pue l'humain et il est  blessé par les ondes vagabondes des appareils électriques et de la télévision.

Ah, on n'a pas parlé des poissons. Hissés de force hors de leur élément naturel, ils en meurent de stupéfaction.

Non, mais arrêtons d'exagérer et consommons de tout avec modération. La nature n'en sera que plus belle et les troupeaux plus florissants.

16:30 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Billet excellent reflétant l'état d'esprit de nombreux citoyens Suisses

Écrit par : lovejoie | 28/08/2018

Excellent texte et merci !

Écrit par : Marie | 29/08/2018

Vous avez raison, mais la voix de la raison a de plus en plus de peine à se faire entendre.
Probablement parce qeu'elle ne fait pas le "buzz".

Écrit par : Mère-Grand | 29/08/2018

Que la nature est belle, oui respectons-la et consommons-là intelligemment. les excès en tous genres lui nuise.
Merci pour ce billet, ce clin d'oeil à la raison.

Écrit par : Jacqueline De Bay | 29/08/2018

Les commentaires sont fermés.