14/09/2018

Sus au Maudet

Je l'écris, je l'écris pas? Tant pis j'y vais.

Pierre Maudet est condamné avant même d'avoir été jugé. Et cela traîne... et les médisants s'en donnent à cœur joie. C'est écoeurant. Un magistrat de talent qui travaille dur (et qui du coup est exigeant avec ses troupes), qui se dépense sans compter pour Genève est enseveli sous une foule de critiques toutes plus malveillantes les unes que les autres. Il me semblait que la justice avait deux plateaux. Dans ce cas, on a accumulé les accusations sur le " plateau coupable", tandis que l'autre restait bizarrement vide, voire très léger. Cet homme n'a ni tué, ni volé, ni même donné un coup de pied dans la fourmilière. Il a menti. OK, il l'a reconnu, s'est excusé. Il n'a en rien nui à l'Etat, à Genève et à ses concitoyens.

Une grosse bourde, des fréquentations trop axées du mauvais côté de la planète... Et si tout ça s'était passé avec Manuel Macron ou la délicieuse Angela Merkel. Tout le monde aurait applaudi : "Ah voilà un magistrat qui sait entretenir les liens diplomatiques." Mais, Pierre Maudet s'est trompé, ses fréquentations sont douteuses et ses (hyper) riches amis lui font des cadeaux, c'est plus que louche. Mais cet homme n'a pas trahi les loi, ni les institutions. Il a juste menti (et qui ne l'a pas fait?), ce qui a grandement irrité ses pairs. Tournons la page, Genève ne sort pas grandie de ces tribulations verbales et de ces anathèmes virulents. D'ailleurs qu'est-ce que ses détracteurs ont fait pour le bien de Genève: des gesticulations verbales qui ne laisseront pas un souvenir impérissable.

Je suis naïve et je suis loin de connaître toutes les données de la question, mais j'écris mon sentiment de révolte devant tant d'acharnement et mon opinion est certainement largement partagée.

 

16:02 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Magnifique raisonnement qui autorise un politicien en lui permettant de mentir, de rouler son entourage et de le tromper. Au fait vous ne vous posez pas la question pourquoi il a été invité et quelles sont les compensations.
Heureusement pour vous que le ridicule ne tue pas.

Écrit par : Boccard | 14/09/2018

Répondre à ce commentaire

Ce que je trouve incroyable, c'est l'inversion des valeurs. Mentir, pfff... sans importance! Même une qualité!

Maudet n'est pas chef d'Etat. Le comparer à Macron ou Merkel, c'est incroyable. Vous n'êtes pas naïve, vous êtes aveugle.

Alors oui, il est coupable d'avoir menti. Il l'a enfin avoué. Pour le reste, c'est le travail de la justice.

Il n'a nui en rien? Vous plaisantez? Genève est la risée de tout le reste de la Suisse du fait de ces mensonges sur une si longue période. Personne ne ment pour le plaisir de mentir, mais par intérêt. C'est à la justice d'enquêter pour découvrir quel était cet intérêt.

Et il y a cette affaire d'achat de terrains près de l'aéroport par un des pieds nickelés de cette histoire. Pourquoi vous n'en parlez pas?

A vous lire je sens une rage, pour ne pas dire une haine, contre ceux qui osent critiquer Maudet. Une rage qui transpire dans chaque phrase.

Et ce monsieur avait la prétention de nous taxer pour contrôler l'information et éviter les mensonges. Nous sommes bien servis.

Écrit par : Daniel | 14/09/2018

Répondre à ce commentaire

A propos de l'inversion des valeurs (annoncées dans les évangiles juste "avant la fin des temps") il y a quelques années nous entendions avec stupeur recommander d'enseigner un peu le mensonge aux enfants… articles, etc.

Monsieur Maudet a sans doute été éduqué en cet esprit

sans aucun doute pas lui seulement… de même que si l'on amputait à la mode de l'islam tous les voleurs du monde… que de manchots… sans banquise!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 15/09/2018

Répondre à ce commentaire

"Un magistrat de talent qui travaille dur (et qui du coup est exigeant avec ses troupes), qui se dépense sans compter pour Genève"

Vous l'avez vu vous-même, personnellement, travailler ? ou bien ne faites-vous que répéter ce que vous avez entendu, parce que c'est ce que la machine de com' de Maudet répète depuis des années ?

"Cet homme n'a ni tué, ni volé".

Il n'y a que le meurtre et le vol qui comptent? La corruption, ça n'existe pas ?

"Il a menti. OK, il l'a reconnu, "

Il n'a toujours pas expliqué son mensonge. Il n'a fait que le couvrir d'un autre mensonge.

"Il n'a en rien nui à l'Etat, à Genève et à ses concitoyens."

Ben, si, justement. Et il continue...

"ses (hyper) riches amis lui font des cadeaux, c'est plus que louche. "

Oui, exactement, c'est plus que louche. D'où une enquête.

"Mais cet homme n'a pas trahi les loi, ni les institutions."

Mais si, précisément. C'est ça le problème. Il a violé la loi et les institutions. Il convient de savoir pourquoi.

"Il a juste menti"

Non, il n'a pas juste menti. On ne ment pas à ce point sans raison. Il a menti pour dissimuler autre chose. Et l'on doit savoir quoi.

Écrit par : Précisons | 15/09/2018

Répondre à ce commentaire

Jugé avant d'avoir été condamné, Pierre Maudet n'est pas le premier à l'être avant d'avoir pu être interrogé par les autorités judiciaires et sans doute pas le dernier.

Dans le canton de Vaud, il y a eu l'affaire Légeret qui a connu le même sort.

Écrit par : M.A. | 15/09/2018

Répondre à ce commentaire

L'ancien numéro deux de la Police a dû faire peter le champagne. Non seulement il a été réintégre, mais il voit le lâche qui l'a évincé, subir ce qu'il aurait dû subir depuis des lustres.

Et quant à moi, je ne lui pardonnerai jamais l'opération Papyrus.

Écrit par : Laurent Lefort | 15/09/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.